Des lunettes bioniques pour recouvrir la vue

Grâce à la science et à la médecine, des personnes qui avaient perdu la vue à cause d’une maladie ont pu retrouver l’usage de leurs yeux.

Pour exemple, après l’américain Larry Hester à l’automne 2014, c’est au tour d’Allen Zderad, un autre américain, de recouvrer la vue. Ce miracle a été possible grâce à une prothèse implantée sur la rétine du patient et à la création de lunettes complètement bioniques. En tout, une trentaine de patients en Europe et aux États-Unis ont pu bénéficier de ce procédé.

Comment cela fonctionne-t-il ?

La prothèse oculaire a été créée en 2002 par une société américaine et son fonctionnement est plutôt simple. La partie qui est greffé à la rétine se compose d’une soixantaine d’électrodes. Les lunettes que porte le patient ont une caméra intégrée qui transmet les images, qui sont ensuite transformés en point, puis en signaux électriques, ce qui stimule la rétine et transmettent l’information au cerveau. Ce dernier analyse alors les éléments ce qui permet à la personne de distinguer les contours des pièces, des personnes, des objets et meubles présents.

La première implantation en France a eu lieu en 2008

Depuis l’été 2014, la sécurité sociale française rembourse intégralement la pose de cet implant. Ce traitement fonctionne pour l’instant uniquement chez les personnes atteintes de rétinite pigmentaire. Il faut cependant savoir que le coût de l’appareil Argus (qui est homologué actuellement) est de 73.000 € et les soins ne sont dispensés qu’aux personnes de plus de 25 ans et qui ont déjà vu dans le passé, donc pas les aveugles de naissance.

Espérons que la science permettra de démocratiser ce traitement et qu’elle aidera bientôt les non-voyants de naissance, et ceux atteints d’autres maladies, à voir.