La greffe de cornée

Alors que de nombreux patients sont en attente d’un greffon, peu de donneurs sont prêts à faire ce don à la science. Pourtant, la cornée, cette mince pellicule de tissu transparent qui recouvre l’œil peut être confiée à la science, même si vous aviez un problème de vue ou de cataracte. Mais qui peut donner ? Et qui peut recevoir ?la greffe de cornée

Les donneurs

Tout le monde peut effectuer ce don. Peu importe la couleur de vos yeux, votre cornée est transparente. Elle s’adapte donc à tous les yeux, du moment que sa taille est la même. Il n’existe aucune relation entre le sexe et l’âge du donneur et du receveur, il faut simplement que la cornée du donneur n’est pas été endommagée au cours de sa vie. Un donneur peut faire donc de sa cornée, même si, au cours de sa vie, elle a porté des lunettes. La vue de ce dernier n’entre pas en ligne de compte.

Les bénéficiaires de ce don

Ils se distinguent en catégories bien distinctes. Ainsi, les personnes qui peuvent obtenir une greffe de la cornée, sont celles qui présenteraient un kératocône (déformation de la cornée, cette dernière ayant la forme d’un cône). Ensuite, si la cornée montre une cicatrice d’herpès ou a subi une opération à l’œil, il faut la changer. Viennent les personnes qui auraient déjà eu une greffe de la cornée et qui auraient connu un rejet. Enfin, certaines personnes ont un souci héréditaire à la cornée ou ont malheureusement eu un accident. Dans ce cas, un greffon se montre impératif pour recouvrer la vue.

Les démarches à suivre

En tant que donneur, il faut remplir un questionnaire de consentement de don d’organes et le garder sur soi, de manière à ce que votre volonté soit faite. Vous serez donc inscrit sur le registre des donneurs d’organes, et si une demande de greffon, compatible avec votre cornée se présente, l’opération aura lieu quelques heures après réception de cette dernière.

L’intervention

Actuellement considérée comme étant la transplantation la mieux réussie, il faut savoir que l’opération est sans douleur, et se déroule en une journée. Quelques gouttes sont mises dans vos yeux, et un relaxant vous est attribué. L’anesthésie peut être locale ou générale. L’œil est mesuré avec un microscope chirurgical, et le praticien enlève la cornée abîmée, qui est immédiatement remplacée par celle du donneur. Il faut garder ses yeux dans le noir après l’intervention. Alors qu’il arrive que l’œil rejette cette nouvelle cornée, il est tout de même intéressant d’essayer la greffe. Le rejet n’est pas systématique, et l’opération peut se renouveler plusieurs fois si besoin. S’en priver serait dommage, même si la liste d’attente de cornée est bien longue.