Le fonctionnement du remboursement optique

Que vous soyez myope, presbyte ou bien hypermétrope, quand il s’agit d’acheter des lunettes de vue, cela vous coûte souvent les yeux de la tête ! Voici un aperçu du fonctionnement du remboursement optique en France : la prise en charge de la Sécurité Sociale et celle de votre mutuelle.

Comment être pris en charge

Pour l’achat d’une monture et de ses verres correcteurs ou bien l’achat de lentilles de contact, vous devez être munis d’une ordonnance de votre ophtalmologue pour profiter d’une prise en charge de votre facture. Si vous n’avez pas d’ordonnance, vous ne pouvez pas être remboursé.

Le remboursement par la sécurité sociale

Depuis mai 2011, le remboursement des lunettes par la Sécurité Sociale est de 60 % sur les tarifs de base fixés par la Liste des produits et prestations (LPP) qui recense les tarifs officiels selon le type de verres et selon votre âge (plus ou moins de 18 ans).

 logo Sécurité Sociale ou Caisse Primaire d'Assurance Maladie

Pour les moins de 18 ans, la prise en charge de l’Assurance Maladie sur votre monture optique est de 60 % sur une base fixée à 30,49 €. Quant aux verres correcteurs, le remboursement s’établit également à hauteur de 60 % sur une base officielle qui varie en fonction du type de verre : simple foyer ou multifocal par exemple.

Quant aux personnes de plus de 18 ans, la Sécurité Sociale rembourse à hauteur de 60% sur la base de 2.84 € sur votre monture. Pour vos verres, les 60 % de remboursement dépendent de la correction.

Le remboursement par la mutuelle

Enfin, pour prendre en charge le montant restant de votre facture, c’est le remboursement mutuelle qui intervient selon votre contrat. Des mutuelles optiques existent en particulier pour vous garantir un remboursement très avantageux. Il est donc très important de souscrire à une mutuelle, car la sécurité sociale ne rembourse qu’une infime partie de la facture des lunettes de vue.

Remboursement mutuelle