Les français et la sécurité sociale

Créé en 1945, le régime de la sécurité sociale avait pour but de protéger la population française. Aujourd’hui, beaucoup de français la critiquent mais en sont plutôt satisfaits et y sont attachés, malgré parfois sa mauvaise gestion et son coût. La sécurité sociale regroupe 4 catégories : la famille, la retraite, l’accident du travail et l’assurance maladie, mais c’est à cette dernière que tous les français l’associent en premier. La sécurité sociale fait partie intégrante de notre quotidien, via la fameuse carte vitale que possède 60 millions de français.

Les français sont attachés à ce régime basé sur la solidarité qui aide plus d’une personne ne pouvant pas s’offrir des frais médicaux élevés mais beaucoup se soucient de son déficit chronique ainsi que sa gestion.

Selon un sondage effectué sur environ 1000 personnes, 63% sont satisfaits de la sécurité sociale, même si le taux est inférieur de 10 points de pourcentages depuis 1965 et 71% déplorent le mauvais équilibre financier. Il est évident qu’il est difficile de faire abstraction au « trou de la sécu ». De plus 67% des français estiment que la protection de la santé s’est fortement dégradée et que leur couverture sociale n’est plus ce qu’elle était auparavant.

Aujourd’hui beaucoup estiment être « mal remboursés » par la sécurité sociale et certains se privent même pour payer certains soins tel que l’orthodontie, un des services les moins bien remboursés ou certaines rééducations chez le kinésithérapeute ou le podologue. L’optique est aussi un secteur où les français en sont plutôt mécontents et certains ne peuvent pas s’offrir des lunettes adaptés à leur vue.

Selon plusieurs sociologues, l’évolution de notre sécurité sociale est en partie due à la modernisation de la famille en partie avec l’augmentation de l’activité professionnelle féminine. Le système a dû s’adapter aux changements de la société. Avec l’augmentation des divorces, il a fallu donc adapter les prestations familiales.

Nous pouvons tout de même affirmer que les français ont toujours une bonne image de leur régime de santé.

Médicaments