Les nouvelles solutions à la sécheresse oculaire

Lors du dernier congrès de la SFO (Société Française d’ophtalmologie), de nouvelles solutions à la sécheresse oculaire ont été présentée. Cette pathologie touche en France près de 10% de la population et plus des deux tiers sont des femmes. Les risques auxquelles ces individus sont exposés sont rarement graves, toutefois la vision peut être perturbée.

Les causes possibles sont variées, la sécheresse provient parfois de la prise de certains médicaments, parfois de facteurs environnementaux, parmi eux le tabagisme, les ventilations ou encore la pollution. D’autres maladies peuvent faire apparaître ce symptôme comme une conjonctivite.

Les solutions les plus connues pour le moment étaient composées de larmes artificielles, de sérums physiologiques ou encore de gels lubrifiants. Malheureusement le résultat était bien souvent temporaire et une utilisation sur le long terme s’avérait nécessaire.

Les nouvelles solutions, qui devraient voir le jour prochaine, ont été présentées au dernier congrès :

  • Un nouveau collyre composé de cyclosporine, l’intérêt d’un tel produit est de supprimer le cercle vicieux touchant les patient, des yeux secs créant des inflammations et inversement. Ce composant s’attaque directement à l’inflammation pour la réduire et la supprimer progressivement sur plusieurs mois. Grâce à ce type de traitement, nous pouvons ainsi éviter les Kératites ou les retarder.

D’autres solutions ont pour objectif de favoriser la sécrétion naturelle des larmes en stimulant les glandes de Meibomius :

  • Grâce à un traitement à la lumière pulsée « froide », breveté par la société E-Swin. Le traitement serait indolore et durerait à peine une minute par œil pour offrir des résultats de plusieurs semaines au début, avec un effet plus important dans le temps à chaque séance. Ce procédé est aujourd’hui en cours d’expérimentation en France.
  • Grâce à un massage des glandes de Meibomius via un appareil médical à placer sur la paupière. Les glandes de Meibomius pourront être débouchées dans les cas nécessaires et stimulées par la suite du massage. La société TearScience a mis au point ce nouveau dispositif appelé LipiFlow et prétend à des résultats durables.

Collyre