Les yeux des séniors, une merveille à perpétrer

Que l’on ait une vue parfaite ou non depuis tout jeune, personne ne peut échapper à la fatigue des yeux, au fur et à mesure que les années passent.Le soleil, la profession, la nervosité, et bien d’autres facteurs sont l’origine des maux visuels que rencontrent les personnes de plus 40 ans.


le regard des personnes agées

Ne rien laisser au hasard

Alors que la vue baisse, certaines pathologies comme la myopie, l’astigmatisme, ou l’hypermétropie restent, mais sont associés, désormais, à la presbytie, la cataracte ou un éventuel glaucome. Il est donc important d’être suivi tous les ans, voire tous les deux ans, afin de déceler l’une de ces maladies. Prise relativement tôt, elle n’aura pas le temps de s’aggraver, et se montrera donc moins gênante dans la vie de tous les jours. Il va sans dire que la vue, au quotidien, est un des points essentiels qui vous garantit confort, aisance, et autonomie. La prévention, et le suivi de votre vue est donc essentiel dès l’âge de 40 ans.

Les conséquences d’une vue qui baisse

Peu importe votre maladie naissante, si vous voyez moins, vous êtes incommodé. Cela signifie donc qu’elle aura des répercussions sur votre vie professionnelle ou personnelle. Vous ne pourrez plus lire comme avant, vous ressentirez une certaine gêne dès que vos yeux seront en contact d’une lumière vive, votre nerf optique se fatiguera plus vite, et vous aurez l’impression que vos yeux se fatiguent rapidement. De plus, il est important de souligner que certains maux risquent de brouiller votre vue, ce qui fait que vous ne verrez plus à moins de 30 centimètres. Des verres correcteurs s’imposent donc, dès cet instant.

Comment prévenir ces troubles ?

Il n’existe pas de remède miracle, quant à la prévention de ces maladies. Néanmoins, pour certaines, le tabac se doit d’être éliminé. Protéger ses yeux du soleil ou de la lumière forte est une technique à connaître pour soulager vos yeux. Manger des légumes verts, tels que des épinards, du chou ou des brocolis, reste un apport en lutéine qui diminue les risques de troubles de la vision. Toutes ces solutions ne sont pas miraculeuses, mais elles vous garantissent un certain confort, quant à ceux qui vous guident tous les jours : VOS YEUX. Alors, qu’attendez-vous pour consulter votre ophtalmologiste ? Il ne faut jamais tarder, car toute pathologie décelée dès ses débuts peut être atténuée, au lieu d’attendre que tout soit grave pour aller voir un professionnel, dans le domaine de la VUE !