Lunettes de vue : un produit de santé qui pèse lourd dans le budget des ménages

La Sécurité Sociale et les organismes complémentaire santé permettent aux assurés sociaux de renouveler leur équipement optique chaque année. Dans les faits, les Français renouvellent leurs lunettes seulement tous les 4 ans en moyenne, car le décalage du poids de leurs dépenses optiques et de leur niveau de vie est flagrant. Sur la période 1996-2007, le niveau de vie des Français a augmenté de 25,9% alors que la consommation de biens médicaux de la famille « optique, prothèses, petits matériels et pansements » a augmenté de 142% (source : INSEE & DRESS : comptes nationaux de la santé, pour la France métropolitaine et les Dom. Le niveau de vie annuel moyen des individus était de 16.740 € en 1996 et 21.080 € en 2007. La consommation de biens médicaux de la famille « optique, prothèses, orthèses, petits matériels et pansements » était pour l’ensemble des Français de 3,925 milliards d’€ en 1996 et 9,500 milliards d’€ en 2007).

Le prix moyen d’une paire de lunette de vue équipée de verres simples est de 200 € (100 € la monture et 100 € les verres). Cette moyenne passe à 500 € (100 € la monture et 400 € les verres) quand la monture est équipée de verres progressifs (source : enquête numéro 698 de la DRESS, publiée en août 2009 : enquête statistique auprès des organismes complémentaires santé sur leurs exercices de l’année 2007). Les Français paient directement de leur poche 45% du prix des lunettes. Ils paient indirectement les 55% restant à travers les cotisations pour la Sécurité Sociale (10%) et les mutuelles (45%) (source : enquête numéro 698 de la DRESS).

Ces chiffres sont des moyennes et ne reflètent pas la situation de chacun. Il faut tenir compte des 7% de Français qui ne sont pas couverts par une mutuelle. Et rappeler qu’en 2007 la France comptait 8.034.000 personnes pauvres, c’est-à-dire avec un revenu individuel disponible inférieur à 880 euros par mois (source : INSEE & l’Observatoire national de la pauvreté et de l’exclusion sociale, 2009).