Patholohie de l’œoeil chez l’enfant

L’enfant utilise sa vue pour découvrir et reconnaître l’environnement qui l’entoure. Une mauvaise vue ou des troubles visuels peuvent l’empêcher de s’épanouir pleinement. Les parents doivent surveiller la bonne santé des yeux de leurs enfants, apprendre à reconnaître les maladies et consulter un spécialiste le cas échéant.

les enfants et les problemes de vues

Les yeux des enfants peuvent être atteints par diverses maladies. Les plus courantes sont évoquées ici. Ce sont : le strabisme, l’amblyopie, le glaucome congénital, la cataracte congénitale, la conjonctivite, l’épiphore et le nystagmus.

Le strabisme

Lorsqu’un enfant est atteint de strabisme, l’œil ou les yeux atteints ont tendance à dévier en permanence ou de temps en temps. Il n’est pas toujours simple de reconnaître cette maladie à l’œil nu, c’est la raison pour laquelle il est fondamental de faire des visites de contrôle auprès d’un ophtalmo-pédiatre.Pour le corriger, il faut effectuer une rééducation de l’œil atteint par le port de lentilles correctrices, mais certains cas nécessitent une chirurgie oculaire.

L’amblyopie

Encore appelé pathologie de l’œil paresseux, l’amblyopie se traduit chez l’enfant par une mauvaise vue ou une vue floue dès le bas âge. Un test très simple suffit à la reconnaître : il faut fermer la vue de l’œil suspect avec un tissu opaque. Si l’enfant ne réagit pas, il est capital de l’emmener voir un spécialiste. L’amblyopie se traite par le port de lentilles correctrices et la rééducation.

Le glaucome congénital

Le glaucome congénital est une affection très grave, parfois d’origine héréditaire. Les yeux ou l’œil atteint sont larmoyants, se ferment souvent et sont gênés par la lumière. Les collyres, la chirurgie et le laser sont les moyens utilisés pour le traiter.

La cataracte congénitale

Cette maladie touche le cristallin de l’enfant. Son apparition est parfois soudaine. Pour la traiter, les ophtalmologues procèdent à l’ablation du cristallin ou à la pause d’un implant. Dans tous les cas, il faudra une rééducation pour permettre à l’œil malade de retrouver pleinement ses fonctions.

La conjonctivite

Le terme de conjonctivite regroupe les inflammations de la conjonctive. Elles peuvent être dues à des microbes ou à une réaction allergique. Très souvent, on la reconnaît par la couleur rouge que les yeux de l’enfant ont, et il peut aussi y avoir des larmoiements ou du pus.
L’ophtalmologue identifiera après des examens le type de conjonctivite dont souffre l’enfant et prescrira des collyres et des antibiotiques.

L’épiphore

L’épihore est un problème lié à l’absence de canaux larmoyants dans les yeux de l’enfant. Ses yeux larmoient abondamment et très fréquemment. Pour le traiter, une intervention chirurgicale est nécessaire.

Le nystagmus

C’est le tremblement des yeux de l’enfant, de manière involontaire. Il peut se manifester de façon prolongée ou seulement quand l’enfant regarde dans certaines directions. Selon le degré de la maladie, un traitement chirurgical peut y remédier. Il faut noter que le nystagmus est parfois associé au strabisme ou à l’amblyopie, ce qui rend difficile sa prise en charge.

Conseils

Il faut être aussi très attentif quand l’enfant contracte une maladie virale, comme la varicelle ou la rubéole. Ces maladies de l’enfance affectent très facilement les yeux et peuvent créer des dommages non négligeables.

Un suivi régulier de la vue de l’enfant est essentiel. Dès que des troubles visuels ou des larmoiements excessifs se manifestent, il faut très vite consulter un médecin et suivre ses prescriptions pour éviter la cécité ou le port prolongé de lentilles correctrices.