Pourquoi pleurons-nous

Une étude menée sur 300 personnes a montré que les femmes pleurent cinq fois par mois et les hommes au moins une fois durant la même période. Dès la naissance, un nouveau-né crie et pleure. Mais pourquoi pleurons-nous ?

D’où proviennent les larmes

Bébé sous l'eauAux premières heures de la vie, les espèces vivantes se trouvaient sous l’eau et leur yeux étaient donc en permanence humidifiés. Avec l’évolution des espèces, les animaux ont peu à peu gagné la terre et se sont adaptés à leur nouveau milieu de vie. C’est alors que le système lacrymal est apparu, il a permis de palier le fait que l’œil n’était plus humidifié en permanence par l’environnement aquatique.

Pleurer est une action nécessaire, essentielle même pour nos yeux. C’est un signe que votre organisme est en bonne santé et remplit correctement ses fonctions vitales. En effet, le liquide lacrymal qui passe par le canal du même nom et vient humidifier est indispensable à la bonne santé de nos yeux. Les larmes protègent les yeux contre les éléments étrangers à l’organisme en les rejetant hors de l’œil.

Leur composition

Produites par les glandes lacrymales, les larmes sont composées d’eau et de sel et elles ont donc pour objectif d’humidifier l’œil en continu et de protéger la cornée. L’eau qui compose les larmes provient de ce que nous buvons et de ce que nous mangeons. Par ailleurs, le corps humain étant composé à 90% d’eau, les glandes lacrymales peuvent également puiser dans le sang pour trouver l’eau dont elles ont besoin pour former les larmes.

La présence du sel dans les larmes et a fortiori dans le système lacrymal est importante dans la mesure où chacune de nos cellules sont composées de substance saline, indispensable à leur survie. Les larmes sont également composées d’anticorps et de lysozymes qui permettent de garder l’œil stérile. Le système lacrymal étant relié au système nasal, on retrouve également une part de mucus et de graisse dans nos larmes.

Leur rôle

Les larmes sont indispensables pour garantir le bon fonctionnement des yeux. Elles assurent la vision claire et permettent d’hydrater la cornée ainsi que la conjonctive (qui empêche à l’œil de s’assécher) qui peuvent, de fait, fonctionner durablement. Ainsi, lorsque nous sommes malades notre corps a tendance à produire plus de larmes pour compenser l’effet d’assèchement des yeux du à l’élévation de la température du corps. De plus, les larmes en défendant l’œil contre les corps étrangers et les stimulations nocives provenant de l’environnement le désinfectent et l’empêchent de contracter des infections.

Sans liquide lacrymal, les yeux s’assécheraient peu à peu causant des troubles et des maladies plus ou moins graves. Les larmes permettent le mécanisme de l’œil et la vue.

Les cas particuliers

C’est pour toutes ces raisons que des gouttes peuvent parfois être prescrites à certaines personnes dont les glandes lacrymales ne produisent pas suffisamment de larmes naturellement. L’irrigation de l’œil est indispensable au bon fonctionnement de celui-ci et les médecins ont donc dû trouver des moyens de pallier au manque de larmes dont souffrent certaines personnes.

Hydration des yeuxDe même, les personnes qui portent des lentilles doivent être particulièrement vigilantes à ce problème d’assèchement des yeux car les lentilles peuvent provoquer ce phénomène qui doit être compensé s’il est trop important. De plus, Les lentilles de contact, lorsqu’elles ne sont pas suffisamment humidifiées par l’œil sèchent et deviennent inutilisables.

Les larmes sont donc utiles au bon fonctionnement de nos yeux mais également à celui tout l’organisme. En effet, les larmes ont pour fonction de réduire notre tension émotionnelle. Les larmes sont une réponse réflexe de notre organisme à une émotion trop forte (la peur, la tristesse, la colère mais aussi la joie ou le soulagement), elles régulent nos émotions lorsqu’elles celles-ci sont très vives et provoquent des bouleversements importants. Les femmes étant généralement plus sensibles que les hommes, ce sont elles qui pleurent le plus. Par ailleurs, en se maquillant, les femmes augmentent le risque d’introduire des corps étrangers dans leurs yeux et donc le risque de pleurer.